Ma vie est mon seul enseignement

Moto : pourquoi un nouveau format de plaques d’immatriculation est instauré ?

Pendant longtemps, les propriétaires de deux-roues avaient le choix entre plusieurs formats de plaque d’immatriculation. 6 tailles différentes étaient admises et comme pour les voitures, on pouvait les acheter en ligne.
Mais à partir du 1er juillet 2017, cela changera. Si le propriétaire d’une moto aura toujours la possibilité de l’immatriculer sur Internet, il devra néanmoins opter pour le format 21 cm x 13 cm qui deviendra la norme. Les autres ne seront plus disponibles. Une nouveauté qui n’a pas forcément été très appréciée par les motards …

Une mesure visant à instaurer davantage d’égalité

Actuellement, certaines plaques d’immatriculation de moto sont tellement petites qu’elles sont illisibles. Dès lors, quand un motard se fait flasher, il peut échapper à toute contravention. Or, cela est jugé comme étant injuste par les automobilistes. C’est pourquoi, afin de mettre fin à cette impunité, le ministère de l’Intérieur français a pris un arrêté afin : « d’uniformiser les dimensions des plaques d’immatriculation des véhicules à moteur à deux ou trois roues et quadricycles à moteur non carrossés ». Publié le 6 décembre 2016, il entrera en vigueur au 1er juillet 2017. A partir de cette date, le format 21 x 13 cm sera donc la norme. Et cette mesure concerne tous les deux-roues, même ceux qui ont été immatriculés avant juillet 2015.

Une obligation à respecter sous peine de sanction

Il reste donc 6 mois aux propriétaires d’une moto, d’un scooter ou d’un quad pour acheter une nouvelle plaque, en ligne par exemple sur ce site, ou chez un garagiste, un concessionnaire ou un magasin de pièces automobiles. Cela laisse donc un peu de temps. Et mieux vaut respecter cette nouvelle mesure, sinon vous risquez d’avoir une amende. Si vous êtes contrôlé avec un format non-conforme, une amende de 4ème classe vous sera délivrée, soit 135€ à régler. Donc autant effectuer le changement avant le 1er juillet 2017 ! Mais ce qui contrarie surtout les motards, c’est le fait que cette obligation n’est pas prise dans le but d’assurer leur sécurité. Elle est avant tout financière puisqu’elle vise à « simplifier le contrôle des forces de l’ordre » et permettre « l’égalité de traitement des usages vis-à-vis des radars ».

Laisser une réponse

*

À propos

Hello, moi c'est Mathieu, je suis chercheur dans mon job et chercheur/dénicheur de bons plans dans la vie de tous les jours !